“Marchands de sommeils” louaient des logements insalubres à des personnes dans le besoin